Logo Vannes

Ostréapolis, centre d’interprétation dédié à l’huître

L’huître, véritable perle locale, méritait bien sa maison… Avec Ostréapolis, c’est chose faite !

Ouverture le week-end du dix huître février

Visiter ostréapolis

Cette discrète sentinelle du Golfe du Morbihan a tant à vous raconter (au-delà de sa dimension gustative) et promet de vous livrer tous ses secrets ! En poussant les portes d’Ostréapolis, vous allez découvrir ce coquillage et son milieu comme jamais.

Au fil de votre parcours, l’huître va se révéler fascinante, tellement vivante et vous comprendrez comment elle a su peu à peu s’établir comme un patrimoine identitaire de la région. Que vous soyez passionné ou que vous n’y connaissiez pas grand-chose à l’ostréiculture, laissez-vous surprendre et venez vivre cette expérience inédite au cœur de son écosystème.

Informations pratiques :

Rue du Bois de la Salle 56370 – Le Tour-du-Parc

Ouvert à l’année

  • Juillet et août : 7 jours sur 7, 10h à 18h en continu
  • Avril à juin et septembre à mi-novembre : du mercredi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé les jours fériés
  • Mi-novembre à fin mars : du mercredi au dimanche, de 14h à 18h. Fermé les jours fériés

TARIFS :

Téléchargez la politique tarifaire 2024.

percer la coquille

Plus qu’une découverte, c’est une véritable expérience ostréicole que propose Ostréapolis, au Tour-du-Parc. Un centre d’interprétation entièrement dédié à l’huître, cette perle de la gastronomie du Golfe du Morbihan. Son terroir, le savoir-faire des hommes et des femmes qui la cultivent, son cycle de vie, son rôle de sentinelle de l’environnement, ses 1001 usages… Promis, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Toits à deux pentes, bardage noir, naturel et blanc… Cela ne vous évoque rien ? Les hangars des chantiers ostréicoles, bien sûr. A peine la porte d’entrée franchie, une petite musique vous ramène subtilement au bord de la mer. Le chant du vent dans les haubans, les goélands… Approchez vos oreilles des haut-parleurs et entendez les ostréiculteurs au travail, le bruit des poches que l’on retourne. Vous voilà plongés dans le vif du sujet ! A l’entrée du Tour-du-Parc, le tout nouveau centre d’interprétation Ostréapolis vous donne à découvrir l’ostréiculture sous toutes ses coutures : l’huître, le paysage façonné par son élevage, les rudiments du métier, l’écosystème du Golfe du Morbihan… Pas une simple visite non, mais une découverte par le biais de l’expérimentation. Au fil de 200 m² d’exposition permanente, on touche (des roches), on observe (des étoiles de mer, bars ou daurades sous un dôme sous-marin), on scrute (au microscope, la vie qui grouille dans une goutte d’eau), on suit le parcours de l’huître du stade de larve à naissain et même jusqu’à éco-matériau, on barre une barge au milieu des parcs ostréicoles et en pleine tempête (tant qu’à faire), on manipule des poches, on apprend à lire l’étiquette d’une bourriche… et même à ouvrir une huître. Par la charnière ou par le côté, à chacun sa technique !

La mer au sens large

En plus du parcours-découverte permanent, des expositions temporaires régulièrement renouvelées visent à présenter d’autres thématiques liées au monde maritime (ses produits, le cycle de l’eau, l’érosion du littoral…). Ostréapolis accueille également un laboratoire à destination des scientifiques, thésards, chercheurs dont les résultats des travaux seront rendus accessibles pour être partagés avec le public.

Cook-it yourself !

Vous avez l’habitude de manger l’huître, froide. Testez-la dans sa version chaude. Mieux, apprenez à la cuisiner à la faveur d’un atelier-cuisine animé au sein du centre par un chef. Au menu : des recettes du monde comme l’huître pochée à la japonaise.

Une conception historique et éthique

Regardez de plus près… l’huître s’invite jusque dans l’architecture et l’aménagement paysager d’Ostréapolis ! La façade Est du centre est habillée de tuiles chaulées manuellement, selon une technique ancestrale utilisée par les ostréiculteurs locaux. Le process a été inventé au XIXe siècle pour mieux capter le naissain de l’huître plate, endémique de Bretagne. Le parvis, lui, est réalisé en béton coquillé expérimental. Constitué à 20% de coquilles d’huîtres, issues du Golfe du Morbihan et notamment du Tour-du-Parc, ce béton présente des vertus drainantes, qui aident à lutter contre l’artificialisation des sols et le ruissellement de l’eau. Plus de coquilles dans le béton, c’est aussi moins de sable, un matériau non renouvelable.  

Un projet d’investissement porté par Golfe du Morbihan Vannes agglomération

Ostréapolis est un équipement culturel et touristique qui a été pensé pour expliquer, valoriser et préserver ce patrimoine culturel de notre territoire.

Les objectifs du projet

  • Promouvoir et soutenir une filière économique phare du territoire : l’ostréiculture
  • Créer un lieu de dialogue entre collectivités, professionnels, institutions sur les enjeux de la filière et les défis du territoire
  • Avoir un lieu de ressources, d’expérimentation et d’innovation (nutrition, bien-être, santé…)
  • Compléter et renforcer l’attractivité du tourisme des 4 saisons sur la destination Bretagne Sud – Golfe du Morbihan.

Le concept

Ostréapolis permettra de valoriser la filière ostréicole et de sensibiliser différents publics (habitants, scolaires, professionnels, touristes…) à l’huître et son environnement.

L’équipement sera multi-facettes (touristique, culturel, patrimonial et économique) et s’articulera autour de 3 pôles :

  • Un pôle « découverte » : expositions, animations, ateliers pédagogiques…
    Il donnera des clés de compréhension de l’ostréiculture au travers d’un parcours de découverte faisant appel à l’émotion et qui amènera le visiteur à vivre une expérience et à être acteur de sa visite. Les expositions temporaires permettront de présenter d’autres produits de la mer et d’autres thématiques.
  • Un pôle gastronomie : rencontres, ateliers, cours…
    Des partenariats seront mis en place avec des chefs restaurateurs du territoire pour l’organisation d’ateliers « cuisine » et des animations diverses.
  • Un pôle recherche : débats-conférences sur les grandes problématiques du littoral (accueil de scientifiques, thésards, experts, …), pôle d’observation et formation pour les professionnels, centre de ressources pour les étudiants, chercheurs…

Là où tout a commencé…

L’ostréiculture, un savoir-faire emblématique du golfe… et incontournable du Tour-du-Parc ! Une petite quarantaine d’exploitations y sont installées, à Pencadénic, Castel, Banastère… Soit la plus grande concentration de chantiers, dans le Golfe du Morbihan. C’est aussi là que l’on trouve les parcs les plus anciens : les ostréiculteurs y ont remplacé les paludiers à partir de 1858. Des parcs alimentés à la fois en eau douce par la rivière de Pénerf et en eau salée par l’océan… Ce brassage donne à l’huître un goût subtilement iodé.

À télécharger

  • Huîtroscope : guide de l’huître

    Véritable outil pédagogique, ce guide a vocation à faire découvrir l’histoire de notre territoire ostréicole à travers les cycles d’élevage de l’huître, la diversité des métiers, la rencontre de contributeurs passionnés, véritables ambassadeurs du territoire. La dernière partie du guide est consacrée au carnet d’adresses de plus de 100 exploitations, lieux de production, de visites, de dégustations…

    CONTACT

    contact@ostreapolis.bzh