Logo Vannes

La petite mer abrite une quarantaine d’îles et d’ilots, mais seules quelques-unes accueillent des visiteurs. Si les deux plus grandes, l’île aux Moines et Arz sont faciles d’accès, d’autres, plus secrètes, séduiront les curieux. Le temps d’une marée, rejoignez à pied les îles Tascon et Berder ou partez à l’aventure sur Gavrinis ou Ilur, plus confidentielles.

L’île aux Moines et l’île d’Arz 

Les deux plus grandes îles du Golfe du Morbihan attirent de nombreux visiteurs le temps d’une escale en croisière ou d’une excursion à la journée. Leurs sentiers côtiers réservent de somptueux panoramas sur l’une des plus belles baies du monde. Plusieurs compagnies maritimes proposent des croisières dans le golfe du Morbihan avec étape sur l’île aux Moines et l’île d’Arz.

L’île aux Moines, la perle du Golfe

La plus grande île du golfe du Morbihan promet un moment d’évasion lors de vos vacances en Bretagne sud. Accessible en seulement cinq minutes de traversée depuis Port-Blanc à Baden, l’île aux Moines invite à la balade et à la contemplation. 

Ici la nature est reine. Du Bois d’Amour au Bois des Soupirs, on respire la senteur des pins mêlée aux parfums des glycines, camélias et hortensias qui fleurissent dans les jardins. L’île aux Moines séduit le visiteur dès son arrivée à l’embarcadère près de la Pointe de Toulindac.

De la Grande Plage soulignée de cabines de bains en bois aux criques plus intimistes qui ponctuent le chemin côtier, on profite d’une vue remarquable sur le large. Au cœur de l’île, le bourg réserve de nombreux cafés et restaurants et même un marché chaque jour de la semaine en juillet-août.

L’île aux Moines abrite également des mégalithes comme le cromlech de Kergonan, une enceinte de 65 mètres composée de 34 menhirs disposés en fer à cheval. Les dolmens du Kerno, de Penhap ou de Penn Nioul se découvrent à leur tour au gré de la balade. On y rencontre aussi beaucoup de puits et fontaines. Ne manquez pas la fontaine de Salzen sur la côte est de l’île, un lieu idéal pour faire une pause à l’ombre des pins.

En savoir plus sur l’île aux Moines

« Autrefois, l’île aux Moines et l’île d’Arz ne formaient qu’une seule et grande île reliée par un isthme. »

L’île d’Arz, l’île aux capitaines

Plus sauvage que sa voisine, l’île d’Arz est réputée pour son histoire forgée de plusieurs générations de marins. Ce n’est pas un hasard si deux écoles de voile sont aujourd’hui installées sur l’île ! 

Accessible en 30 minutes au départ de Vannes, Arz moins escarpée que l’île aux Moines se visite facilement à pied. La richesse de sa faune et de sa flore sauvage se découvre au gré des promenades entre les côtes sableuses et les vasières. 

On profite à toute heure de la journée des plaisirs de la baignade sur les nombreuses plages qui jalonnent les 17 km du sentier côtier. Deux sites touristiques majeurs méritent une visite : le moulin à marée de Berno au nord de l’île et le musée « Marins et Capitaines » dans le centre bourg.

Vous pourrez aussi découvrir des monuments mégalithiques dont le plus singulier se trouve à la Pointe de Liouse au sud de l’île d’Arz. Le site abrite un ensemble de trois dolmens situés sur une propriété privée, mais visibles depuis le sentier littoral. Ils font face à un panorama exceptionnel sur le golfe.

Complètement à l’est, à une heure de marche environ depuis le bourg se trouve la presqu’île de Bilhervé. Telle une deuxième île rattachée par un fin cordon dunaire à Arz, elle est accessible uniquement à pied. On y longe une plage paisible située sur l’isthme avant d’arriver au bout du monde sur la pointe de Nénézic.

En savoir plus sur l’île d’Arz

Des îles accessibles à marée basse

Vous n’avez pas le pied marin, mais vous aimeriez pourtant découvrir une île du golfe du Morbihan ? Nul besoin de prendre le bateau pour visiter les îles Berder et Tascon. À marée basse, un passage submersible ouvre le chemin.

L’île Tascon, la 3è plus grande île du golfe

Située au fond de la baie, l’île Tascon est reliée à Saint-Armel. Une route submersible de 400 mètres permet d’y accéder à marée basse. Elle demeure une terre agricole où la famille Le Menach exploite la ferme de l’île Tascon depuis quatre générations. Ne soyez pas surpris de rencontrer leurs troupeaux de vaches au détour des prairies.

Le temps de la marée basse, vous pourrez consacrer deux à trois heures sur Tascon et en faire le tour en longeant la grève. Il est conseillé de commencer la balade dès la marée descendante pour profiter pleinement de votre promenade sur l’île et sur l’estran.

L’anse de Tascon offre un refuge idéal pour les oiseaux dont la zone nourricière favorise la nidification. Couplés à la baie de Sarzeau, les deux sites totalisent plus de 40 % des oiseaux qui viennent passer l’hiver dans le golfe.

En savoir plus sur l’île Tascon

L’île Berder, un air de Méditerranée

Cette petite île de 23 hectares, située à l’ouest de l’île aux Moines se rejoint depuis Lamor-Baden par une chaussée de 80 mètres. Seul le pourtour de l’île par le chemin côtier est accessible aux visiteurs, car Berder compte parmi les îles privées du Golfe du Morbihan.

Vous pourrez profiter d’une agréable balade aux airs de méditerranée sous les pins, les mimosas et même les oliviers. Le sentier de 2,5 km offre de très beaux points de vue sur le golfe. Une chapelle et un petit cimetière à bateau se découvrent à la fin du circuit. 

Prenez garde à vérifier les horaires de passage de l’île Berder pour repartir à temps et ne pas rester piégé par la marée. Une fois que vous avez regagné le continent, n’hésitez pas à demeurer quelques instants face à Berder pour observer le gois se recouvrir par la mer. À marée montante, le passage est submergé par le courant de la Jument qui peut atteindre jusqu’à 9 nœuds au plus fort de la marée. 

En savoir plus sur l’île Berder

Passage de l’Île Berder

Les îles secrètes

Accessibles en bateau privé ou en navette à effectif réduit, les îles d’Ilur et Gavrinis se méritent et valent le détour. Pour Gavrinis, la traversée comprend la visite commentée du Cairn, mais venir sur l’île d’Ilur, il vous faudra votre propre embarcation.

L’île de Gavrinis et son patrimoine mégalithique

Plus qu’une île, Gavrinis se visite pour son site mégalithique construit il y a plus de 6000 ans. Le cairn de Gavrinis est un monument funéraire du Néolithique considéré comme un élément majeur de l’art mégalithique. La visite du site sur l’île de Gavrinis est guidée et comprend l’aller-retour en bateau (15 minutes de traversée) au départ de Lamor-Baden.

Avec ses 6 mètres de haut et 50 mètres de diamètre, le cairn de Gavrinis offre des dimensions impressionnantes. Au bout d’un couloir de 14 mètres de long se trouve la chambre funéraire recouverte d’une immense dalle de 4 mètres qui pèse 17 tonnes. Construit bien avant Stonehenge et les pyramides d’Égypte, il abrite les sépultures de nos lointains ancêtres.

Mais ce qui surprend le plus à Gavrinis se sont ses décors. Les parois sont ornées de gravures en spirales, en cercles ou demi-cercles concentriques. Certains motifs prennent aussi la forme de serpents et de haches de pierre.  Afin de préserver ce lieu historique considéré comme l’un des plus beaux sites mégalithiques au monde, le cairn se visite uniquement dans le cadre d’excursions guidées en petit groupe. 

En savoir plus sur Gavrinis

L’île d’Ilur

Propriété du Conservatoire du Littoral, l’île d’Ilur demeure une île confidentielle majoritairement couverte de prairies naturelles et de fleurs sauvages. Rattachée au territoire communal de l’île d’Arz, Ilur n’est desservie par aucune compagnie maritime. Seuls les plaisanciers auront le privilège d’accoster au mouillage avec leur embarcation personnelle.

Gérée par le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan, Ilur est aujourd’hui occupée à l’année par un gardien qui en assure la gestion. Il garantit son entretien, veille à sa préservation et accueille les visiteurs en escale. Au centre subsiste un hameau de quelques maisons qui était encore habité jusque dans les années cinquante. Il est actuellement cours de réhabilitation.

Véritable paradis de la biodiversité, cette langue de terre de 40 hectares abrite une grande variété de paysages entre prairies, marais, vasières, cordons dunaires et microfalaises. Son point culminant à 17 mètres de haut réserve une jolie vue sur toute la baie.

En savoir plus sur Ilur