Eugène Riguidel

Eugène Riguidel

Le guépard, naviguez sur un ambassadeur du Golfe en compagnie d'Eugène Riguidel

Eugène Riguidel dans une chanson de Renaud

La prochaine fois que vous écouterez la chanson de Renaud « Dès que le vent soufflera », prêtez une attention toute particulière au cinquième couplet : « C'est pas l'homme qui prend la mer C'est la mer qui prend l'homme Moi, la mer, elle m'a pris Et mon bateau aussi Il est fier, mon navire Il est beau, mon bateau C'est un fameux trois mats Fin comme un oiseau (Hissez haut) Tabarly, Pageot Kersauson ou Riguidel Naviguent pas sur des cageots Ni sur des poubelles » Le « Riguidel » de Renaud c’est bien Eugène ! Les deux hommes se sont rencontrés à Brest, autour de la voile naturellement. Si Renaud avait au préalable averti Eugène qu’il allait le mettre dans une de ses chansons, il a également eu la délicatesse de l’inviter à l’un de ses concerts : « Quand il a fait la présentation de cette chanson au Zénith, il avait invité toute une bande de marins, c’était sympa… », se souvient Eugène. Cette soudaine notoriété lui a aussi permis par la suite d’obtenir plus d’échos pour faire avancer ses combats en faveur de l’écologie et de la langue bretonne.