Logo Vannes

Portrait de Mouncef Sedrati

Au sein du laboratoire Géosciences Océan, Mouncef Sedrati suit de près l’évolution du littoral morbihannais. Il est en convaincu : « chacun, habitant ou voyageur, peut agir pour le préserver ».

Chacun, habitant ou voyageur, peut même devenir une sentinelle du littoral

Au sein du laboratoire Géosciences Océan, Mouncef Sedrati suit de près l’évolution du littoral morbihannais. Il est en convaincu : « chacun, habitant ou voyageur, peut agir pour le préserver ».

« Avec Mouncef, le sable n’a qu’à bien se maintenir ! » Sur la porte de son bureau, la boutade fait office d’avertissement. Mouncef Sedrati est enseignant-chercheur au laboratoire Géosciences Océan, de l’Université Bretagne Sud à Vannes. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en océanographie et d’un doctorat en géomorphologie du littoral, il porte un regard pratique et académique sur son principal thème de recherche : la dynamique des côtes morbihannaises. Un bord de mer qu’il étudie « depuis la crête de la dune jusqu’à -30 mètres en profondeur », précise-t-il.
C’est un fait, les quelque 900 km de littoral morbihannais subissent une érosion. « Le phénomène va malheureusement s’accroître sous l’effet des tempêtes, du changement climatique mais aussi de l’intervention humaine », prédit le scientifique vannetais. Sans fatalisme. « Je crois en la faculté de résilience de la nature et aussi en celle de l’homme à trouver des solutions aux problèmes ».

UNE PHOTO POUR LA SCIENCE !

Selon Mouncef, « chacun, habitant ou voyageur, peut même devenir une sentinelle du littoral ». Depuis 2016, il coordonne l’Observatoire Citoyen du Littoral Morbihannais avec « l’idée d’inciter aux balades utiles sur la plage ». Dunes de Kerjouanno à Arzon, falaises de l’île de Boëde à Séné, plage de Kervillen à la Trinité-sur-Mer, la Grande-Plage de Gâvres… font ainsi l’objet d’une surveillance participative. Sur la plage de Kerjouano à Arzon, il suffit même de prendre une photo depuis la station CoastSnap installée à cet effet pour contribuer à la science. Un cliché souvenir pour vous et une donnée précieuse pour l’équipe de Mouncef. « Comparée à d’autres prises au même endroit à des moments différents, cette photo peut aider à comprendre l’évolution de nos plages à long terme ».

À vos smarpthones !

Plus d’info :

Article extrait du Magazine de Voyage 2021

  • Magazine de voyage 2021

    Magazine de Voyage : 80 pages de magazine consacrées à la découverte du Golfe du Morbihan (portfolio, agenda des temps forts 2021, informations pratiques).

    commodo dolor Donec Sed sit dictum vel, Nullam consectetur Aliquam leo luctus