Logo Vannes

Circuit de la vallée du Condat – Saint-Nolff

  • Durée : 3h15
  • GPS : 47°43’11.88” N 2°39’4.103” O
  • Distance : 13 km
  • Départ : 1 place Saint Mayeul
  • Difficulté : Moyen

Devant la mairie, longer la rivière jusqu’à l’étang, traverser la route et passer devant le moulin du Gourvineg. Contourner l’espace animalier par la droite et franchir la rivière. Au 3ème pont, tourner à droite (par temps humide, préférer le chemin en face ). Entrer dans le bois. À la route, prendre à droite jusqu’au panneau « le Val ». Monter à gauche et gagner le sous-bois. Continuer tout droit.

À Beausoleil, longer la route par la droite sur 200 m. Attention circulation importante ! Traverser pour prendre à gauche le « chemin de Vannes » puis à droite, continuer jusqu’au « chemin de 6 heures ». Emprunter le chemin à gauche jusqu’à une patte d’oie. Longer à gauche le muret jusqu’à franchir un talus puis suivre le sentier à droite. Longer la route. Passer devant la croix. Au bout du champ, traverser le carrefour pour prendre le sentier qui descend à gauche. Descendre tout droit. À la croix, continuer jusqu’aux ruines de « Château Fougères ». Grimper à droite à travers bois.

Franchir le talus à gauche et pénétrer dans le bois à gauche par le chemin le plus large. Après 200 m, descendre à gauche et rester sur la droite dans la descente pour prendre à mi-pente un sentier. Puis avant la route, la suivre à droite sur 300 m. Tourner à gauche et passer devant le Vieux Moulin. À l’intersection, descendre à gauche jusqu’au « Pont Romain ». Longer la voie ferrée et remonter vers le village. À la route, traverser et cheminer en lisière de bois vers la droite. Retrouver le « chemin du Varec’h » et à la croix, descendre à droite pour rejoindre le bourg.

LA CHAPELLE SAINT COLOMBAN

Chapelle privée des seigneurs du Val-Dillieg, elle a été construite en croix latine essentiellement au XVIIe siècle. St-Colomban, moine ayant vécu au VIe siècle, est invoqué pour la guérison des maladies nerveuses, de l’épilepsie et de la folie.

Autrefois, à cette intention, on attachait dit-on les fous au lec’h (stèle gauloise) qui se trouve dans l’enclos de la chapelle côté sud, nommé pour cette raison, «la pierre aux fous». Côté nord, remarquable calvaire-autel du XVIIème siècle fixé sur un emmarchement de trois degrés.

SAINT NOLFF – TERRE DE FESTIVALS

Depuis plus de vingt ans, Saint Nolff rayonne par son dynamisme associatif et culturel avec notamment les festivals Mamm Douar, La fête du Bruit et Motocultor.

ut Praesent adipiscing felis Aenean suscipit nunc accumsan