Logo Vannes

Explorer une île à marée basse dans le Golfe du Morbihan

Mer, Nature

13 janvier 2021

Le golfe du Morbihan abrite de nombreuses îles généralement accessibles en bateau comme l’île d’Arz ou l’île aux Moines. Mais savez-vous que certaines d’entre elles, plus petites et plus secrètes peuvent se rejoindre à pied à l’heure de basse mer ? Découvrez trois jolies îles pleines de charme, accessibles toute l’année aux piétons lorsque la marée le permet. 

Les Sept-Îles à Baden

Rattachée à la commune de Baden, Sept-Îles ne compte en fait qu’une seule île où domine une nature sauvage et inhabitée. Si l’île appartient à un particulier, on peut toutefois en faire le tour à pied par un sentier littoral. 

Reliée à Baden par un cordon dunaire appelé tombolo, Sept-Îles abrite une très belle plage protégée par une digue de pierre. Elle réserve un magnifique point de vue sur l’entrée du golfe du Morbihan entre Port-Navalo et Locmariaquer. 

Depuis les Sept-Îles vous pourrez profiter d’un panorama à 360° sur le golfe du Morbihan et ses nombreux îlots comme l’île le Grand Huernic et l’île Er Runio. Une partie du sentier est bordée d’ajoncs d’or au doux parfum sucré qui exhale la noix de coco. Cette balade très agréable dure 1 heure environ sur une distance de 2 kilomètres. Elle est facile d’accès pour qui saura prendre rendez-vous avec la marée.

L’île Berder à Lamor-Baden

Située sur la commune de Lamor-Baden, l’île Berder est une petite île privée de 23 hectares accessible aux promeneurs qui pourront en faire le tour à pied. Elle est reliée au continent par une chaussée submersible de 80 mètres qui découvre à marée basse sur une fenêtre de quatre heures environ. 

Propriété du Comte Arthur Dillon à la fin du 19e siècle, l’ancien officier de cavalerie y fait construire une luxueuse demeure surmontée d’une tour octogonale de cinq étages au style mauresque. Il y crée un parc paysager avec des collections de palmiers et majestueux résineux. 

L’île Berder est très prisée des habitants du golfe du Morbihan qui affectionnent tout particulièrement la balade d’une heure par un sentier côtier de 2,5 km. Ce joyau encore un peu secret abrite une végétation méditerranéenne où fleurissent mimosas et oliviers. D’ici les points de vue sur le golfe du Morbihan sont splendides. Au cours de la promenade, ne manquez pas l’étonnante chapelle Sainte-Anne édifiée en 1885 pour le mariage du fils du Comte Dillon.

Consulter les horaires de passage pour l’île Berder 

Le saviez-vous ?

C’est entre l’île Berder et l’île de la Jument que se trouve le deuxième courant le plus puissant d’Europe : le courant de la Jument. 

L’île Tascon à Saint-Armel

Située à Saint-Armel à l’entrée de la presqu’île de Rhuys, l’île Tascon est une île vivante habitée à l’année par six familles dans un hameau au centre de l’île. Ils sont rejoints à la belle saison par les propriétaires d’une vingtaine de résidences secondaires construites au sud-est. 

Avec ses 55 hectares, Tascon est la troisième plus grande île du golfe du Morbihan. La moitié de l’île appartient à une famille d’agriculteurs qui élèvent depuis cinq générations ses troupeaux sur cette terre entourée d’eau. 

Pour y accéder, on emprunte à marée basse le passage du Rodu, une route submersible de 400 mètres qui découvre entre quatre et cinq heures par marée. Blottie au cœur des marais salants de Lasné, l’île est le paradis des oiseaux qui viennent nicher par millier dans l’anse de Tascon de novembre à janvier.  

Profitez de votre escapade sur l’île pour vous approvisionner en produits frais à la ferme de l’île Tascon. On y trouve en vente directe des légumes de saison, des œufs et de la viande charolaise, spécialité de la maison.

Pour y accéder, consultez les horaires de marées de Vannes. Comptez deux heures avant et deux après l’heure de basse mer pour emprunter la passe du radier.

Route submersible de l’Île Tascon – Saint-Armel

Nos conseils pour visiter les îles à marée basse en toute sécurité 

Afin d’avoir l’esprit tranquille, venez dès la marée descendante pour profiter au mieux du temps disponible sur place et vous balader sans précipitation. Vous pourrez alors assister au spectacle de la mer qui s’éloigne peu à peu pour faire apparaître le chemin qui vous conduira à la terre promise ! Une fois, la passe dégagée, veillez à ne pas glisser : le passage sera encore humide. De bonnes chaussures de marche sont recommandées. 

Pour ne pas rester coincé sur l’île, guettez bien votre montre et soyez prévoyant ! N’attendez pas la dernière minute pour repartir : comptez un pied pilote de 45 minutes pour rentrer à pied sec et ne pas vous mettre en danger. En effet, les horaires d’accès sont toujours indicatifs et peuvent varier sensiblement selon le vent, la pression atmosphérique et le coefficient de marée.

lectus facilisis Nullam ut sem, felis eget massa risus