Logo Vannes

4 saisons à la plage : lâcher prise toute l’année.

Mer, Nature

2 janvier 2021

On l’a tous remarqué : la plage est l’un des meilleurs endroits pour déconnecter ! L’effet apaisant du bruit du ressac, l’horizon à perte de vue, l’air iodé respiré à plein poumon ou encore l’effet exfoliant du sable sur notre corps procurent rapidement un sentiment de lâcher-prise. Une étude récente de l’Institut de Barcelone pour la santé mondiale s’est penchée sur la question et a qualifié ce sentiment de calme et de paix intérieure d’ « espace bleu » ! L’éveil de nos sens en foulant le tapis de sable a un effet désormais reconnu sur la santé de notre cerveau ! Et bonne nouvelle : peu importe la saison, les bienfaits de la plage sur notre santé sont mesurables tout au long de l’année !

En hiver, coup de fouet énergisant et créativité

Les scientifiques ont démontré que s’exposer à l’« espace bleu » permet de booster son organisme et de renouveler sa créativité. Un footing ou une simple promenade au bord de l’eau vide la tête, chasse les pensées négatives et fait jaillir des nouvelles pensées, clairvoyantes et souvent très perspicaces ! Et même si un petit vent sec fouette le visage, les joues bien roses en rentrant au chaud donnent un effet bonne mine pour le reste de la journée !

En hiver, le vent et le froid ne doivent pas démotiver vos velléités de marche aquatique. Une bonne combinaison, les pieds et les mains bien protégés par des équipements en néoprène, vous êtes parés pour une séance de longe côte revivifiante ! Les marcheurs assidus vous le diront : la marche aquatique en hiver permet d’alimenter positivement l’estime de soi. Elle est vectrice d’un bien-être psychologique qui permet de lutter efficacement contre le blues hivernal !

En hiver, la plage est aussi un formidable terrain d’expression artistique : promenez-vous au bord de l’eau, ramassez coquillages, bois mort, plumes et galets et commencez un joli mandala sur le sable. Vous verrez que cette pratique du land art offre un moment privilégié de communion avec la nature mais aussi avec soi-même.

Au Printemps, tous sur l’estran !

Si la plage fait office de cure antistress, elle est un terrain de jeu parfait pour décharger le trop-plein d’énergie des enfants. Excellent défouloir, la plage leur ouvre l’appétit et augmente la qualité de leur sommeil.

Le printemps est aussi l’occasion de sortir kayak et paddle de leur hibernation ! Souvent, la mer est d’huile et le soleil trône en roi dans un ciel sans nuages. Les embarcations légères offrent ce privilège ultime d’être aux premières loges… Comme seul au monde !

Sinon, quand la température de l’eau ne permet pas encore de sauter dans les vagues, la pêche à pied fait toujours recette auprès des familles. Et la meilleure saison pour profiter d’une récolte abondante reste le printemps. Chaussez les bottes en caoutchouc et partez à l’aventure !

La pêche à pied est un moment de détente et de loisir, mais il ne faut pas pour autant en négliger les règles de bonne conduite et être un minimum bien équipé. Si l’habile pêcheur pense à s’équiper des bons outils pour faire sauter les bivalves des rochers (couteau à palourdes, détroquoire à huîtres et gratte-gratte), un petit seau et une épuisette suffisent au pêcheur novice pour récolter coquillages et crustacés. Pensez toutefois à ne pas mettre ensemble les petits poissons, crevettes et bouquets avec des crabes ! Généralement ils ne font pas bon ménage tous ensemble ! Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan a édité une réglette pour mesurer la taille de ses prises, épargner les bébés crustacés et permettre la pérennité des ressources ! Elle est disponible gratuitement à l’Office de Tourisme. En respectant ces bons gestes, vous contribuez à une pêche durable.

Pour les néophytes, des sorties découverte sont également proposées par des guides pour s’initier à la pêche à pied.

En été, la plage donne le « La » des vacances !

C’est un peu le passage obligé pour donner le top départ des vacances ! Les premières dunes dévalées, le parasol planté, la crème solaire étalée, la course effrénée vers la mer et le premier plouf dans l’eau… C’est bon, les vacances peuvent commencer ! En été, la plage a le pouvoir de remettre les choses en perspective : adieu boulot, dodo, bonjour complicité, rire, liberté et échappées nautiques ! Chaque été, le Golfe du Morbihan offre un éventail d’activités nautiques pour que chacun puisse se ressourcer en fonction de ses aspirations et de sa forme ! Voile, paddle, kayak de mer, kite surf, plongée, pêche en mer… : vous pouvez vous initier ou vous perfectionner auprès de professionnels aguerris et passionnés. La plupart sont ouverts des vacances de Pâques à la Toussaint, voire au-delà !

En automne, se muscler au grand air

La plage est une thalassothérapie à ciel ouvert. Respirer l’air marin permet aux poumons de se remplir d’iode et d’autres oligoéléments bons pour les voies respiratoires. Les runners l’ont bien compris et nombreux sont ceux qui préparent trails, triathlons et autres courses d’endurance sur la plage. Les sollicitations musculaires sont décuplées sur la surface meuble de la plage. Vous pouvez même courir dans l’eau pour un renforcement musculaire encore plus complet. La résistance de l’eau permet de sculpter le corps en douceur.

En fin de course, se déchausser et laisser le sable masser la plante des pieds détend tous les muscles et améliore la circulation sanguine.

Si vous avez besoin d’un coach pour vos séances d’entraînement, l’espace Thalasso & Spa du Miramar La Cigale propose des séances de coaching individuelles ou collectives. Elles pourront vous aider à aller plus loin pour améliorer vos performances ou tout simplement vous aider à reprendre ou persister dans une activité sportive régulière. Et comme tout travail mérite salaire, offrez à votre corps un massage relaxant personnalisé. Véritable source de détente, les massages dispensés au spa élimineront les tensions musculaires tout en stimulant la circulation sanguine et lymphatique. Le lâcher prise est testé et approuvé !

Article extrait du Magazine de Voyage 2021 / Texte : Ours en Plus / Photos A.Lamoureux

Nullam risus efficitur. ultricies quis libero. eget lectus sem, adipiscing tempus