Annick Garreau

Annick Garreau

Chevaucher les sentiers des Landes de Lanvaux...

Annick Garreau, directrice du centre équestre du Domaine de Botségalo

Découvrir les Landes de Lanvaux à cheval est sans doute une des meilleures façons de s’immerger dans cette terre de légendes,  l’Argoat, la Bretagne boisée*. À Grand-Champ, le centre équestre du Domaine de Botségalo offre un cadre bucolique pour une  chevauchée champêtre ! Nous avons rencontré Annick Garreau qui y a trouvé un nouveau souffle. Nous avons dialogué avec ses  chevaux : ils nous ont donné une belle leçon de vie !

 

Avez-vous déjà entendu parler de ces habitants de grandes villes qui, n’en pouvant plus du rythme « métro, boulot, dodo » décident un jour de tout quitter pour se mettre au vert, se réaligner avec leurs aspirations profondes et fuir la ville, le béton, le bruit et les routes embouteillées ! 

 

Annick Garreau était de ceux-là ! Elle s’est réveillée un bon matin bien décidée à ouvrir une nouvelle page de sa vie, à se réaligner avec ses valeurs hautes et à franchir le pas !

 

Aujourd’hui, Annick vous raconte son histoire en pleine forêt, tressant la crinière de sa dernière monture : « Je dévivais, et un jour je suis tombée sur cette petite annonce immobilière pour reprendre ce centre équestre. Ça a été le coup de foudre. J’ai tout de suite su que mon salut était là ! J’ai tout quitté et je ne regrette rien ! Regardez, j’ai troqué mes escarpins contre des bottes d’équitation, c’est quand même nettement plus confortable ! Et cet air, sentez cet air ! Il est frais, il est vert, je re-vis ! ». 

 

Annick a jeté son dévolu sur les terres de Grand-Champ, au cœur des Landes de Lanvaux. Son centre équestre est situé sur une parcelle caractéristique des landes. Avec une vue plongeante vers le bourg de Grand-Champ, on comprend ici les derniers soubresauts du Massif armoricain qui a cherché à se redresser un peu pour s’ériger comme un balcon sur le golfe (selon la formule consacrée). Certes, on parle que de quelques mètres au-dessus du niveau de la mer, mais ça a son importance pour se différencier de la platitude de l’Arvor maritime. 

 

Alors forcément ici, on n’a pas le même rythme. On prend son temps et c’est tant mieux ! Tout inspire à plus d’amplitude, au plaisir d’allonger le temps. C’est ce
que transmettent les chevaux d’Annick. 

 

* L’Argoat désigne la Bretagne intérieure, la Bretagne « boisée », par opposition à l’Armor, la Bretagne littorale.