Circuit des Rah Coëd - Plaudren

Circuit des Rah Coëd - Plaudren

Indications sur l'itinéraire : circuit des Rah Coëd - Plaudren

Difficulté : 3/4 | Distance : 12km | Durées : 2h55 - VTT : 1h10 - À cheval : 1h30
Départ Salle Ty An Holl | Lat : 47.7799 Lng : -2.69337

1 - Salle Ty An Holl 

Monter par la rue de Kerambourg. Au stop, tourner à droite rue de la fontaine.

2 - Impasse de Cornevec

Tourner à gauche pour prendre l’impasse de Cornevec. Suivre le chemin en lisière de bois sur 600 m environ. Obliquer à gauche par un petit chemin dit « Chemin du Moulin à vent ». A la route, tourner à droite puis à la patte d’oie à gauche jusqu’à la Croix du Hayo.
Porté par un fût imposant, ce calvaire date du XVème siècle. Il a une forme rectangulaire surmonté d'un petit toit (batière). Comme sur tous les calvaires, à l'est est représenté le Christ en croix avec la Vierge et St Jean à ses côtés ; à l'ouest, la Vierge portant le Christ dans ses bras. Sur les montants, deux personnages en costume du XVème siècle.
Un chemin ombragé traverse un bois privé. A la sortie, longer à droite un beau taillis de chênes et rejoindre le chemin d’exploitation.

3 - Vallée de l'Arz

Au chemin d’exploitation,
Variante 9 km : prendre le chemin d’exploitation à droite et rejoindre le point 5.
Ou Tourner à gauche puis à 200 m, à droite. Continuer le chemin d’exploitation jusqu’à la route. Point de vue sur la vallée de l’Arz à 130 m d’altitude.
La rivière l’Arz prend sa source près du village de Talhouët à Plaudren. Elle coule vers l’Est sur la partie sud du massif des Landes de Lanvaux et rejoint l’Oust à St Jean La Poterie près de Redon après plus de 66 km. Elle détermine les limites des communes de Monterblanc, Elven, Le Cours, Larré, Molac, Malansac, Pluherlin et St Gravé. Elle reçoit les eaux de plus d’une vingtaine de ruisseaux de 2 à 10 km de long, ce qui donne un débit conséquent et de fortes fluctuations saisonnières avec des crues importantes certains hivers.                     
A la route, tourner à droite. Remarquer un four à pain sur une propriété privée visible de la route. Prendre le chemin à droite derrière des bâtiments de ferme puis traverser le bois et longer un petit ruisseau. Contourner l’ancienne ferme et rejoindre la route au village de Toul douar. 

4 - Route de Touldouar

Traverser la route presqu’au droit et emprunter le chemin d’exploitation après la barrière métallique. Balisage commun au GR de Pays. A droite, passer près d’un étang en bordure de champ puis des mégalithes avant d’entrer dans un chemin creux à gauche.

5 - Bois du Goluth

Au carrefour des chemins, celui de droite regagne le bourg en 3 km. Continuer le chemin qui serpente dans le bois du Goluth.

6 - Route de Saint Jean Brévelay

A la route de St Jean Brévelay, traverser pour entrer dans le bois en face. Tourbières de part et d’autre.

7 - Village du Vieux Pré

Variante retour au bourg à 2.5 km : Après avoir franchi un ruisseau, en remontant, avant le village du Vieux Pré, un chemin part à droite dans le bois vers le terrain des Sports, Kerbily, et Ty Charles.
Au village du Vieux Pré, longer la route à droite puis rapidement à gauche. Entrer dans le sous-bois. Continuer jusqu’au village de la Croix Peinte.

8 - La Quenouille de Gargantua

A la route de Plumelec, la RD126, prendre à droite sur environ 400 m. Attention, prudence ! Près d’un puits, tourner à droite en empruntant un chemin qui longe une haie de sapins. Au fond, se dessine le menhir de la Quenouille de Gargantua.
Voici l’un des grands menhirs des Landes de Lanvaux. Menhir signifie en breton « pierre dressée ».
Ce bloc de granite d’une hauteur de 5,70 m, soit celle d’une maison sans étage penche légèrement vers le nord. Il date du néolithique (4000 ans av J.C.). Une fouille ancienne a été pratiquée au pied sans aucun résultat. Quatre autres pierres plus petites ont été trouvées à une centaine de mètres au sud laissant penser à un alignement. La raison d’être des menhirs est encore sujet d’étude : éléments de culte ? Point de repère géographique ? Lieu de souvenir ? Compte-tenu de leur grande taille, les mégalithes sont associés à des croyances surnaturelles. La légende raconte que Gargantua, personnage de grande taille de Rabelais, laissa tomber ici un caillou qui le gênait dans sa chaussure. Une autre que la femme de Gargantua y laissa tomber sa quenouille. Le nom de Gargantua fait écho à Gregam Tual, Dieu celtique qui un pied de chaque côté de la rivière, a un rôle de passeur. Au bas du menhir, une croix peu visible est gravée dans la roche. Certains monuments ont été christianisés, une façon pour l’Eglise de s’approprier ces vestiges d’une autre culture.
Suivre le chemin creux en limite de maisons jusqu’au chemin d’exploitation dit du Guennec . L’emprunter sur 800 m environ pour arriver sur la RD 182. Prendre à gauche la rue de la fontaine puis encore à gauche la rue de Kerambourg pour retrouver la salle Ty An Holl.